Article écrit par Jean-Yves Jégou

AG 2024 à Plouézec

Histoire

L’association « Armor Espéranto », dont le siège est à la maison des associations de St-Brieuc, existe depuis plus de 40 ans.
Elle a plusieurs objectifs :
1) faire connaître l’Espéranto et l’enseigner
2) mettre en relation les espérantophones du département en leur proposant des rencontres conviviales et des cours de perfectionnement
3) accueillir les espérantophones étrangers de passage dans notre région
4) faciliter les déplacements de ses membres à l’étranger.

L’espéranto n’est pas la langue d’un pays. C’est une langue « construite » qui existe depuis 1887. Elle est reconnue par l’Unesco. Sa vocation est de faire en sorte que chacun puisse comprendre l’autre en utilisant la même langue. Ses racines sont essentiellement latines et anglo-saxonnes. Sa grammaire est simple et ne comporte aucune exception. Sa structure visionnaire lui permet de s’adapter à l’évolution du vocabulaire : c’est une langue moderne et vivante.

L’Espéranto est dite « langue éthique » parce que tous ceux qui l’utilisent ont dû l’apprendre et que personne n’est « avantagé » puisque ce n’est la langue d’aucun pays. C’est une langue « en plus », qui n’a pas vocation à supplanter les autres langues, qu’elles soient nationales ou régionales. Parlée dans plus de 110 pays, l’Espéranto est la plus facile des langues : sa conception rationnelle permet d’atteindre un bon niveau d’usage bien plus rapidement qu’avec les autres langues. 

Réalisations

Des cours d’initiation et d’approfondissement sont proposés chaque semaine à St-Brieuc, Dinan, Plouézec, Pleudaniel, Lannion. Un WE d’études a lieu chaque année soit au printemps, soit à l’automne, avec des groupes de différents niveaux. Des séances de découverte et d’initiation à la langue ont eu lieu auprès des scolaires à Paimpol, Guingamp, Rostrenen, Lannion et Plérin.
L’association reçoit des espérantistes étrangers de passage dans notre région, qui, en échange, proposent des conférences pour faire découvrir leur pays ou leurs passions. Les derniers étaient originaires de Hongrie, de Chine, de Turquie.
Des membres de l’association participent au congrès annuel européen (Strasbourg en mai 2024) ou mondiaux (Canada en 2022, Italie en 2023, Tanzanie en 2024). C’est l’occasion de rencontrer des personnes de tous horizons et de se comprendre en parlant la langue commune : l’Espéranto. Ce sont des moments privilégiés pour nouer des contacts et s’ouvrir à d’autres cultures.
Des rencontres conviviales sont organisées dans les Côtes-d’Armor, pour se retrouver ou pour découvrir la région en pratiquant l’Espéranto.

La chorale « Interkant » permet de chanter en Espéranto.
Grâce au « pasporta servo », qui est le recueil mondial des adresses des personnes recevant les espérantistes de passage, il est possible de voyager à travers le monde en étant hébergé gratuitement quelques jours chez l’habitant, de faire des découvertes différentes et souvent plus enrichissantes que celles proposées par les organismes de tourisme, et surtout de se faire comprendre sans difficulté puisque tous utilisent la même langue : l’Espéranto. S’il le souhaite et s’il en a la possibilité, chaque espérantiste peut proposer d’accueillir des voyageurs parlant l’Espéranto.

Projets

Poursuivre les séances de découverte auprès des jeunes, notamment dans les établissements scolaires.

Accueillir les personnes intéressées par cette langue et les valeurs qu’elle porte, ainsi que les personnes qui ont pu la découvrir et commencer à l’apprendre sur internet grâce à «Duolingo » ou « Lernu.net ».

Proposer de nouvelles rencontres d’espérantistes et organiser un séjour en groupe au château de Grésillon à Baugé-en-Anjou, domaine dédié à l’apprentissage de l’Espéranto, recevant apprenants et enseignants venant du monde entier : une occasion unique de parler du matin au soir la même langue pendant une semaine avec des personnes de diverses nationalité.


Pour nous joindre : 

Prezidanto…ĉe…armor-esperanto.fr